Le Bob Andrews Group s’apprête à proposer un service d’intervention d’urgence spécialisé dans la protection des trains-blocs de pétrole brut en Amérique du Nord

SAN ANTONIO–(BUSINESS WIRE)–Le Bob Andrews Group, LLC (BAG) a annoncé aujourd’hui la formation de BAG – Emergency Response Services, LLC (BAG-ERS) (BAG- Services d’intervention d’urgence), une filiale en propriété exclusive axée sur la prestation de services de préparation et d’intervention d’urgence spécialisés pour la protection des trains-blocs de pétrole brut en Amérique du Nord ainsi que dans les communautés au sein desquelles ils opèrent.

« Être en mesure d’interrompre la croissance d’un incendie ou d’une situation d’urgence au stade le plus précoce est essentiel pour éviter à l’avenir des catastrophes comme celle de Lac-Mégantic, »

La nouvelle société proposera les services de spécialistes dans la lutte contre les incendies industriels ainsi que des équipements de lutte contre les incendies spécialement conçus pour les trains-blocs de pétrole brut et leurs installations de chargement et de déchargement fixes connexes.

Selon la société, le Bob Andrews Group travaille à l’établissement de cette capacité depuis plusieurs mois, mais la récente tragédie survenue à Lac-Mégantic a servi de catalyseur pour lancer plus rapidement ce service indispensable. « BAG Emergency Response Services proposera des solutions d’intervention adaptées au profil de risque spécifique des chemins de fer, des expéditeurs, des exploitants d’installations fixes, des assureurs et des communautés, en particulier le long de l’itinéraire des trains-blocs », a déclaré Robert C. Andrews, Jr., ing., PDG du Bob Andrews Group. « Parmi les indicateurs de risque que nous allons utiliser pour adapter nos solutions, notons la fréquence et les itinéraires des trains-blocs, la densité de population et les zones écologiquement vulnérables le long de la route, ainsi que le niveau de préparation actuel des premiers intervenants locaux », a déclaré M. Andrews.

Selon M. Andrews, la société appliquera trois modèles de déploiement d’urgence, seul ou en combinaison, afin de fournir le personnel et le matériel nécessaires pour freiner le développement d’une situation d’urgence dans ses premiers stades et selon les paramètres de temps d’intervention acceptés.

Les options d’emplacement comprennent à la fois des installations d’intervention d’urgences spécialement conçues et fixées au bord des voies, contenant des véhicules de lutte contre les incendies sur voies ferroviaires, ainsi que l’inclusion de véhicules de lutte contre les incendies spécialement conçus, faisant parties de l’ensemble de train-bloc de pétrole brut. « Être en mesure d’interrompre la croissance d’un incendie ou d’une situation d’urgence au stade le plus précoce est essentiel pour éviter à l’avenir des catastrophes comme celle de Lac-Mégantic, » a déclaré M. Andrews.

La société est immédiatement disponible pour travailler avec les compagnies ferroviaires, les expéditeurs, les exploitants d’installations, les assureurs, les communautés et les intervenants de première ligne, ainsi que les organismes de réglementation locaux, étatiques et nationaux, tant aux États-Unis qu’au Canada, pour les aider à satisfaire spécifiquement les préoccupations multiples qui ont surgi depuis la tragédie de Lac-Mégantic.

La société estime que les améliorations d’intervention d’urgence prévues représentent une petite augmentation relativement progressive des frais d’expédition ferroviaires et sont facilement justifiables sur la base de la réduction des coûts par rapport aux risques.

Contexte supplémentaire – La catastrophe de Lac-Mégantic

Le 6 juillet 2013, un accident catastrophique impliquant un train de marchandises contenant des wagons-citernes chargés de pétrole brut s’est produit dans la ville de Lac-Mégantic, au Québec. Le train mesurait environ 1 430 m (4 700 pi) de long, pesait plus de 10 000 tonnes et se composait de cinq locomotives, d’un wagon couvert chargé, et de 72 wagons-citernes chargés de pétrole brut.

À environ 01 h 00, il semble que le train [sans pilote] a commencé à rouler, puis a pris de la vitesse dans la pente descendant vers la ville de Lac-Mégantic, au Québec. Arrivé près du centre de la ville, le train a déraillé.

Les locomotives se sont séparées du train et se sont arrêtées à environ 800 mètres (½ mile) du lieu du déraillement. Le wagon couvert et 63 des wagons-citernes chargés ont déraillé. Un certain nombre des wagons-citernes ayant déraillé ont répandu leur contenu, résultant en de multiples explosions et de nombreux incendies. À l’heure actuelle, on estime le nombre des morts à 42, et 5 personnes manquent toujours à l’appel. Il y a eu aussi d’importants dégâts dans la ville, et environ 2 000 personnes ont été évacuées de la zone environnante.1

Selon des sources d’information, les coûts de dépollution seuls sont estimés à plus de 200 millions de dollars. Les coûts liés aux pertes humaines et aux dégâts subis par les propriétés viendront s’ajouter à ce total. Le 7 août 2013, la société ferroviaire propriétaire du train qui a déraillé a déposé une procédure de faillite devant la Cour supérieure du Québec à Montréal (en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies) et l’United States Bankruptcy Court à Bangor, dans le Maine (en vertu du chapitre 11).

1 Registre fédéral / Vol. 78, No. 152 / mercredi 7 août 2013 / Avis

À propos du Bob Andrews Group

Vous pourrez trouver plus de renseignements sur le site Web du groupe à l’adresse www.bobandrewsgroup.com.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

 

Contacts

Bob Andrews Group, LLC
Samuel O. Goldwater, 210-547-2400
Vice-président – Développement commercial
Téléphone portable : 210-380-8364
sogoldwater@bobandrewsgroup.com